Les numéros d’identification d’une entreprise

Une entreprise a plusieurs numéros pour être identifiée, classée, rangée, appréciée. Quels sont ces numéros et leur utilité ?

Le numéro SIREN

Le numéro SIREN est LE numéro d’identification unique à 9 chiffres attribué à chaque entreprise. Les administrations s’en servent pour identifier les sociétés.

Le numéro SIREN est attribué par l’Insee à l’inscription de la société au répertoire SIRENE (Système Informatique pour le Répertoire des Entreprises et de leurs Établissements) après dépôt de la déclaration d’existence (P0 ou M0) auprès du CFE. Voir comment Demander à l’Insee de ne pas diffuser ses données personnelles via la base Sirene

Le numéro SIRET

Le numéro SIRET identifie lui un établissement d’une entreprise auprès des organismes sociaux et fiscaux.

Il y a autant de SIRET que de lieux différents où s’exerce l’activité.

Tout établissement reçoit un SIRET, même si la société a un établissement unique.

Le numéro SIRET a 14 chiffres qui sont le numéro SIREN puis un numéro NIC (numéro interne de classement propre à chaque établissement) de 5 chiffres.

Le code APE

Le code APE (comme “activité principale exercée”) est aussi donné par l’Insee à toute société et à chacun de ses établissements pour indiquer son activité principale en référence à la nomenclature d’activités française (NAF), directement issue de la nomenclature d’activité européenne (NACE). Voir

Résultats de recherche ape

Etapes de création d’une EURL

Droit des sociétés, Formalités et procédures juridiques L’EURL (Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée) est une SARL à un associé. C’est la forme de société la plus intéressante pour un entrepreneur individuel car sa gestion est assez … [Lire la suite ..]

Quelle activité possible et quel code APE pour un auto-entrepreneur ?

Droit commercial, Droit des sociétés, Formalités administratives Quand on se déclare comme auto-entrepreneur, quelle activité peut-on exercer et quel code APE a-t-on ? Attention car le choix de l’activité détermine le code APE et les dispositions Voir Liste des codes APE

Le code APE est fait de 5 caractères (4 chiffres et une lettre).

Le numéro de TVA intracommunautaire

Le numéro de TVA intracommunautaire est un numéro individuel attribué par le service des impôts des entreprises (SIE) aux entreprises assujetties à la TVA après obtention de leur numéro SIREN.

Le numéro de TVA intracommunautaire est national, unique et invariable. Il est fait de 2 lettres (FR en France) et 11 chiffres (clé informatique de 2 chiffres + le numéro SIREN).

Le numéro de TVA intracommunautaire doit obligatoirement être mentionné sur les factures, les déclarations d’échanges de biens (DEB), les déclarations européennes de services (DES) et les déclarations de TVA de l’entreprise.

Le numéro EORI

Le numéro EORI (Economic Operator Registration and Identification) identifie chaque opérateur économique ayant des relations avec les administrations douanières de l’Union européenne.

Le numéro EORI est attribué au niveau de l’établissement et reprend la structure du numéro SIRET selon le schéma FR + SIRET.

Avant toute importation ou exportation, chaque société doit se faire enregistrer dans la base et faire une demande de numéro EORI auprès de l’administration des douanes.

Le numéro RCS du registre du commerce et des sociétés

Le registre du commerce et des sociétés (RCS) est relatif au tribunal de commerce et regroupe des informations légales.

Les RCS des différents greffes de tribunaux sont centralisés dans le RNCS (registre national du commerce et des sociétés) géré par l’INPI (Institut National de la Propriété Industrielle).

En France, toute personne physique ou morale ayant le statut de commerçant doit s’inscrire à ce registre directement en ligne ou auprès du greffe du Tribunal de commerce compétent.

Le numéro RCS est fait de la mention RCS, de la ville d’immatriculation et du numéro SIREN de l’entreprise.

Pour justifier de leur inscription les entreprises doivent fournir un extrait K ou K bis, qui peut être obtenu en ligne ou auprès du greffe du tribunal de commerce.

Le numéro d’immatriculation au répertoire des métiers (RM)

L’immatriculation au répertoire des métiers (RM) est obligatoire pour les artisans, personnes physiques ou morales, n’ayant pas plus de 10 salariés.

La démarche est faite en ligne ou à la chambre des métiers et de l’artisanat (CMA) qui délivre une « carte d’identification » à l’artisan.

Le numéro RM est composé du numéro SIREN de l’entreprise, de la mention RM, et de chiffres désignant la CMA.

Afin de prouver son immatriculation, un extrait D1 peut être obtenu gratuitement auprès de la CMA.

Le numéro d’immatriculation au registre spécial des EIRL (RSEIRL)

Le numéro d’immatriculation au registre spécial des EIRL (RSEIRL) est attribué après dépôt de leur déclaration d’affectation pour les professions libérales, agents commerciaux ou micro-entrepreneurs dispensés d’immatriculation au RCS ou RM et ayant opté pour le régime de l’EIRL (entrepreneur individuel à responsabilité limitée).

Le RSEIRL est tenu au greffe du tribunal de commerce du lieu du principal établissement.

Poster un commentaire ou poser une question

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer