Quelles charges sociales payer pour un stagiaire ?

Si vous êtes employeur et que vous accueillez un stagiaire au sein de votre entreprise, la loi vous oblige à lui verser une rémunération dans certaines conditions. 

Y a-t-il des charges à payer pour le stagiaire ou pour l’employeur ? Quelles sont alors ces charges ? Dans quels cas peut-on être exonéré ? Découvrez dans le présent article, ce que vous avez besoin de savoir.

Gratification de stage : conditions, montant et modes de versement

Conditions

On appelle gratification la rémunération que perçoit un stagiaire. En effet, le stagiaire, n’étant pas salarié au sens juridique du terme, ne perçoit pas de salaire ou d’indemnité, et ne bénéficie pas des autres avantages (congés payés, jours fériés…) du salarié.

La loi prévoit les conditions dans lesquelles une gratification doit être versée à un stagiaire. En effet, lorsque la durée du stage dépasse 308 heures – soit 2 mois – dans une année, le stagiaire doit bénéficier d’une gratification de la part de l’entreprise, et cela que la période de travail soit continue ou non. Lorsque la durée du stage est inférieure à 2 mois, la gratification n’est pas obligatoire. Il revient à l’employeur de décider de la payer ou non. Aussi, il faut noter que l’obligation de ratification ne concerne pas les stagiaires de la formation professionnelle continue liés par un contrat de travail.

Montants

Comme c’est le cas pour les salariés – avec le SMIC – la loi prévoit aussi le montant minimal qui doit être payé à un stagiaire en tant que gratification. Pour 2021, ce montant est de 3,90 euros par heure (soit 15 % du plafond de la Sécurité sociale). Le tableau ci-dessous résume ces montants pour les divers mois.

MoisJours travaillésTotal d’heures*Gratification mensuelle
Janvier 202120140546 €
Février 202120140546 €
Mars 202123161627,90 €
Avril 202121147573,30 €
Mai 202119133518,70 €
Juin 202122154600,60 €
Juillet 202121147573,30 €
Août 202122154600,60 €
Septembre 202122154600,60 €
Octobre 202121147573,30 €
Novembre 202120140546 €
Décembre 202122154600,60 €

* nombre d’heures défini sur une base classique (7 heures de travail par jour)

Ces montants sont donc les montants minimaux à verser par les employeurs. Notons cependant que si l’employeur est un organisme public ou de droit public, il ne peut décider d’un taux supérieur à taux minimal.

Modes de versement

Notons ici que l’employeur peut choisir de payer différentes gratifications à différents salariés. La seule exigence est le respect du taux minimal. De même, il peut décider de verser la gratification au réel ou de façon lissée à chaque fin du mois.

Le versement est lissé lorsqu’au lieu de verser à la fin de chaque mois la gratification réelle du mois (la gratification peut alors varier d’un mois à l’autre comme dans le tableau ci-dessous), il est déterminé un montant fixe sur la base des mois à travailler (somme des gratifications des différents mois à travailler divisé par le nombre de mois) qui sera versé chaque mois.

Stagiaire, les charges de l’employeur

Lorsqu’en tant qu’employeur, vous versez une gratification à un stagiaire, vous n’avez aucune charge sociale à payer si le montant que vous avez versé ne dépasse pas le montant minimal. En revanche, lorsque vous choisissez de payer un taux supérieur au taux minimal, vous devrez payer les charges sociales sur la fraction de gratification excédentaire.

À titre d’exemple, supposons qu’un de vos stagiaires effectue 140 heures de stage en novembre et que vous lui versez une gratification de 1000 euros. Dans un tel cas, la gratification minimale obligatoire à verser est de 546 euros. En décidant de lui payer 1000 euros, il a un excédant de 454 euros (1000 – 546). Sur cette somme donc, vous devrez payer les charges sociales.

Les charges sociales dont il est question sont la CGS (Contribution Sociale Généralisée) et la CRDS (contribution pour le remboursement de la dette sociale).

Notons pour finir qu’il existe aussi des exonérations fiscales pour ce qui concerne la gratification de stage. En effet, celle-ci est exonérée d’impôts sur le revenu dans la limite du montant annuel du SMIC. Il n’y a pas donc de prélèvement à la source dans ce cas. Mais comme dans le cas précédent, lorsque la limite du montant annuel est dépassée, la partie qui excède est soumise aux charges fiscales.

A propos de Quelles charges sociales payer pour un stagiaire ?

Poster un commentaire ou poser une question

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer