Publier son bilan: oui ou non ?

Depuis la loi Hamon (ordonnance n°2014-86 du 30 janvier 2014), il n’est plus obligatoire de publier son bilan quand on est une micro-entreprises ou une petite entreprise.

On peut aussi déposer des comptes annuels simplifiés.

Le législateur semble continuer dans cette voie avec la non obligation pour les sociétés de moins de 8 millions d’euros de chiffre d’affaires (environ 95% des sociétés françaises) de rendre public leur compte de résultat.

Dans la pratique, de nombreuses sociétés ne publiaient pas leurs comptes, risquant une amende rarement donnée mais évitant de donner trop d’informations à leurs concurrents et à leurs clients.

Certains partisans et acteurs de l’information financière continuent pourtant d’argumenter sur l’intérêt de publier ses comptes.

Alors ? Faut-il oui ou non publier ses comptes ?

 

Les arguments de ceux qui prétendent qu’il faut publier ses comptes sont les suivants.

1)  Beaucoup de gros clients potentiels ne contactent de nouveaux fournisseurs « pme » QUE  si ces derniers publient leurs comptes car sinon, comment connaître un fournisseur ? N’oublions pas qu’un gros client peut voir sa responsabilité engagée si son fournisseur dépend trop de lui. Rappelons la fameuse règle du 30% qui veut qu’un gros client en puisse pas représenter + de 30% du chiffre d’affaires d’un de ses fournisseurs.

Par ailleurs, un chef d’entreprise peut voir sa responsabilité engagée en cas de liquidation judiciaire si un de ses créanciers n’a pas été informé des difficultés par la publication des comptes.

2) Beaucoup de fichiers sont faits selon les comptes d’entreprises. Celles qui ne publient rien n’apparaissent pas dans ces fichiers.

3) Rien de mieux que publier ses données pour éviter les rumeurs, même en cas de difficultés. Seule la vérité triomphe.

On peut facilement montrer que ces arguments sont faibles ou se retournent contre eux-mêmes.

A notre époque, les potentiels gros clients s’intéressent à des petits et nouveaux fournisseurs surtout quand ces derniers ont une valeur ajoutée potentielle. Ils ne vont pas se priver de contacter un fournisseur possible sous prétexte que ce dernier ne publie pas ses comptes. Si la négociation commerciale commence, de toutes façons, le fournisseur potentiel devra montrer patte blanche, mais juste à son client potentiel.

La présence dans les fichiers de type Kompass ou pire ? Elle est surtout utile pour être dérangé et harcelée par des vendeurs de toutes sortes. Tout le monde passe par Google et la présence dans ce dernier ne doit rien aux finances.

Problème de rumeurs ? Là encore si on est sensible à ceci, mieux vaut ne rien publier car les informations financières peuvent être interprétées de plusieurs façons.

En sens inverse, quels avantages à ne pas publier ses comptes ?

Ils sont évidents !

Ne pas publier ses comptes permet d’éviter à ses concurrents de trop en savoir. Même chose pour les clients qui peuvent devenir des concurrents si ils voient qu’on gagne trop d’argent ou qu’un business a priori petit fait quand même un gros chiffre d’affaires.

En cas de problème ? Ne pas publier ses comptes permet de rebondir vite car une mauvaise année reste comme un boulet 1, 2 ou 3 ans après.

Dernier avantage ? La publication des comptes mettait une pression sur les délais et donc augmentait nécessairement les prix des comptables. Pour une TPE, un comptable à plus de 1000 euros par an AU MINIMUM était un gros coût.

Avoir juste à déposer ses comptes, et peut-être avec une déclaration simplifiée, permet aux comptables de lisser leur activité et donc à leurs clients d’exiger des tarifs moins élevés, voir même nettement moins élevés quand ils peuvent faire faire la grande majorité du travail par des logiciels ou applications en ligne.

Poster un commentaire ou poser une question

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer